Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Renforcement de la Loi sur la qualité de l’environnement
Des mesures plus sévères pour protéger l’environnement entrent en vigueur

Québec, le 31 janvier 2012 – Le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) annonce que les dernières mesures prévues dans la Loi modifiant la Loi sur la qualité de l’environnement entreront en vigueur à compter de demain, le mercredi 1er février 2012. Ces nouvelles modalités feront en sorte que le MDDEP sera mieux outillé pour faire respecter la Loi sur la qualité de l’environnement.

Cela aura pour effet de doter le Québec de moyens d’intervention encore plus efficaces pour faire face rapidement aux situations ayant un impact sur l’environnement. Parmi ces moyens figurent le renforcement du régime pénal, l’accroissement des pouvoirs administratifs du ministre, et finalement, l’instauration d’un système de sanctions administratives pécuniaires.

Manquements graves et récidives

Des modifications importantes ont été apportées à la Loi de manière à renforcer les mesures pénales applicables dans les cas de contraventions à celle-ci ou de récidives. Ces modifications entraînent notamment un rehaussement des amendes maximales qui pourront désormais atteindre 1 million de dollars pour les personnes physiques et 6 millions de dollars pour les personnes morales. Soulignons également l’introduction de la notion de « facteurs aggravants », de divers pouvoirs d’ordonnance accordés aux juges et de mesures entraînant une responsabilité accrue des administrateurs et dirigeants d’entreprises.

Sanctions administratives pécuniaires

De plus, le MDDEP pourra désormais imposer des sanctions administratives pécuniaires aux personnes et aux municipalités qui contreviennent à la Loi sur la qualité de l’environnement. Une sanction administrative pécuniaire est une mesure administrative qui consiste à imposer le paiement d’une somme d’argent lorsqu’un manquement à la Loi est constaté. Le montant de cette sanction est préétabli par la Loi et se situe entre 250 $ et 10 000 $, selon qu’il s’agisse d’une personne physique ou d’une personne morale, et selon l’importance et la nature du manquement.

Les sanctions seront imposées par des représentants ministériels désignés par le ministre, en l’occurrence des directeurs régionaux du Centre de contrôle environnemental du Québec, et ce, à la suite d’une évaluation du dossier réalisée après la constatation d’un manquement. L’envoi d’un avis de réclamation suivra, informant le contrevenant du manquement constaté et du montant de la sanction qui lui est imposée.

Pour de l’information supplémentaire à propos de cette loi, on peut consulter le site Web du MDDEP à l’adresse mddep.gouv.qc.ca/lqe.

- 30 -

SOURCE :

Relations médias
Ministère du Développement durable,
de l'Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Barre de navigation

| Accueil | Plan du site | Accessibilité | Pour nous joindre | Quoi de neuf? | Sites d'intérêt | Recherche | Où trouver? |

| Accès à l'information | Politique de confidentialité | Réalisation du site | À propos du site | Abonnement aux fils RSSAbonnement |


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2002