Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Aster à rameaux étalésAster à rameaux étalés

Eurybia divaricata (Linné) Nesom
(Syn. : Aster divaricatus Linné)
Famille des astéracées (famille de la marguerite)
White wood-aster

Statut : menacée au Québec

DESCRIPTION

Plante herbacée vivace, issue d’un rhizome. Tige mesurant 20 à 80 cm de hauteur, flexueuse, glabre ou presque dans le bas, et légèrement à modérément pubescente au niveau de l’inflorescence. Feuilles basilaires cordées, décidues au moment de la floraison. Feuilles de la partie inférieure de la tige mesurant jusqu’à 15 cm de longueur et 9 cm de largeur, cordées, pétiolées, profondément dentées, ciliées, légèrement pubescentes sur le dessus, glabres ou presque en dessous, sauf le long des nervures; feuilles supérieures plus petites, ovées à lancéolées, sessiles, dentées, plus ou moins pubescentes. Inflorescence en corymbe. Capitules plus ou moins nombreux, blancs à centre jaune virant au pourpre; rayons jusqu’à 12 mm de long; bractées involucrales en 4 à 6 séries inégales, ciliées, légèrement pubescentes et, rarement, un peu glanduleuses. Fruit : un achaine surmonté d’un anneau de soies.

Espèces voisines : aster à grandes feuilles (Eurybia macrophylla) et aster à feuilles cordées (Symphyotrichum cordifolium).

Traits distinctifs : pédoncules pubescents mais non glanduleux; bractées non ou très peu glanduleuses; capitules blancs à centre jaune.

Répartition de l'aster à rameaux étalés au QuébecRépartition de l'aster à rameaux étalés en Amérique du NordRÉPARTITION

Périphérique nord

Amérique du Nord : de l’Alabama et de la Géorgie jusqu’en Ohio, en Ontario, au Maine et au Québec.

Québec : Montérégie.

HABITAT

Érablières à bouleau jaune, à frêne d’Amérique ou à hêtre à grandes feuilles et prucheraies, souvent dans des sites rocheux et plutôt secs.

BIOLOGIE

Espèce qui croît sous un couvert forestier, mais tolérante à la lumière et souvent associée aux trouées causées par la chute d’un arbre. Floraison en août et en septembre. Fruits à maturité de septembre à octobre.

PROBLÉMATIQUE DE CONSERVATION

Au Québec, on ne connaît actuellement que onze occurrences d’aster à rameaux étalés, toutes situées sur des terres privées. De ce nombre, seulement trois ont un effectif suffisant pour se maintenir à long terme. Les autres occurrences sont presque toutes de très petite taille, ne comptant que quelques clones où l’on observe peu ou pas de reproduction sexuée. L’effectif total de l’espèce pour le Québec est évalué à environ 1 000 individus. Le développement urbain et agricole, la coupe forestière, des pratiques non appropriées d’aménagement forestier et la fermeture de la canopée constituent les principales menaces à la survie de l’espèce. Des démarches ont été entreprises auprès de plusieurs propriétaires privés par le truchement de différents organismes de conservation pour les sensibiliser à l’importance de sauvegarder cette espèce.

Désigné espèce menacée au Québec en 2005, l’aster à rameaux étalés est dorénavant protégé en vertu de la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables. L’espèce est rare au Canada et en 2002 le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) lui a attribué le statut d’espèce menacée. Selon les données du réseau NatureServe, l’espèce est très menacée en Ontario et menacée dans le Maine, l’un des 22 États américains où elle est présente.

CONTRIBUTION AU CDPNQ

Le Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ) tient à jour sa banque de données sur les espèces menacées ou vulnérables grâce aux observations de scientifiques et de naturalistes qui parcourent le territoire, identifient les espèces et documentent les sites où elles se trouvent.

Des formulaires de rapport d’occurrence (papier ou gabarit électronique) servent à recueillir et transmettre les renseignements nécessaires à l’enregistrement d’une occurrence au CDPNQ. Si vous désirez soumettre vos observations, nous vous enverrons ces formulaires que vous pourrez remplir et nous retourner. Lorsque nous les aurons reçus, ils seront revus et vos observations seront éventuellement incorporées au CDPNQ à titre de nouvel enregistrement ou de mise à jour d’un enregistrement antérieur.

RÉFÉRENCES UTILES

Fernald, M.L. 1950. Gray’s Manual of Botany, 8th edition. Timber Press, Portland, Oregon. 1632 p.

NatureServe. 2003. NatureServe Explorer, an Online Encyclopedia of Life. NatureServe and the Natural Heritage Network. http://www.natureserve.org/explorer. Version 1.8, Copyright 2003.

Semple, J.C., S.B. Heard et L. Brouillet. 2002. Cultivated and native Asters of Ontario (Compositae : Astereae) : Aster L. (including Asteromoea Blume, Diplactis Raf. and Kalimeris (Cass.) Cass.), Galatella Cass., Doellingeria Nees, Oclemena E. L. Greene, Eurybia (Cass.) S. F. Gray, Canadanthus Nesom and Symphyotrichum Nees (including Virgulus Raf.). University of Waterloo (Ont.), Biology Series number 41 : 1-134.

Sharp, M.J., C.J. Manderson et W.J. Crins. 1995. Status Report on the White Wood Aster, Aster divaricatus, in Canada. Committee on the Status of Endangered Wildlife in Canada. 33 p.

VOTRE CONTRIBUTION EST GRANDEMENT APPRÉCIÉE.

Pour nous joindre : cdpnq@mddefp.gouv.qc.ca

Fiche rédigée par Norman Dignard et éditée par Line Couillard. Cette fiche a été produite conjointement
par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs et le ministère des Ressources naturelles et de la Faune
dans le cadre d’une entente conclue en vertu de la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables.
2005

Début du document


Barre de navigation

| Accueil | Plan du site | Accessibilité | Pour nous joindre | Quoi de neuf? | Sites d'intérêt | Recherche | Où trouver? |

| Accès à l'information | Politique de confidentialité | Réalisation du site | À propos du site | Abonnement aux fils RSSAbonnement |


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2002